Automne 2017:

Le crayonné est concis, explicite, le projet volumineux...  Deux volées d'escalier autour d'un Tronc brut, presque 3 mètres de diamètre, entre 30 et 35 mètres de gardes corps au total.

Nous travaillerons de concert avec le menuisier, future heureuse rencontre.

L'escalier se fera, à un moment...  

Il faudra que je m'arme de patience pour faire éclore la matière de mon dessin.

     Eté 2019:

Le décompte est lancé, une réunion pour la mise en oeuvre est programmée:

La production de la matière première est lancée, affinage des tubes...

Apres discution, l'escalier n'aura pas de limon extérieur, ni de contremarche. Le chantier prends dès lors une tout autre ampleur, après réalisation des prototypes de supports de marches, le rôle de ces consoles devra être secondé par un gardes corps homogène, rigide, il finalisera la tenue de l'ensemble.  

 

 

     Automne 2019:

La menuiserie avance.

           

 

                                   Précisément...

                               

On rentre dans le concret;  la première étape sera la réalisation et pose des consoles. La matière prend vie. 

 

En parallèle du faconnage des consoles, le premier garde corps se déploie...

 

                                             

 

 

Première étape de pose, le premier gardes corps fini, la première volée de marche en place, les consoles s'ajustent une à une.

Le fer se marie au bois, forgé sur place, pour épouser au mieux les reliefs du tronc majestueux.

Le premier garde corps arrive en fin de réalisation, la pose s'ensuit.

Le départ du 1er gardes corps a laissé la place à l'atelier pour le montage de la structure "faux escalier" sur base de l'épure des menuisiers...

 

      Hiver 2019:

Une belle étape se cloture, la pose de la première volée, l'ensemble commence à s'harmoniser, l'escalier s'épanoui...


Archives des articles publiés